Shaun Ellis, un véritable homme-loup!

Shaun est un homme qui tout jeune, vivait sur une ferme de Norlfolk (en Angleterre) et qui a apprit à vivre avec les animaux sauvages. Ce n’est que plus tard qu’il devient garde-chasse et qu’il décide de se joindre à un commando d’élite où il fait la rencontre importante d’un biologiste Amérindien. Celui-ci le guidera vers des études sur les loups et Shaun apprendra très vite à s’attacher à ces animaux qui n’aurons bientôt plus aucuns secrets pour lui. En 2010, il ne reste plus que 200 000 loups sur la terre et moins de 100 en France. C’est ainsi que notre homme s’apprêta à devenir un véritable loup, en venant en aide à la survie d’une meute de loups. Il apprit leurs manières de communiquer, comment les comprendre et il a fait d’innombrables découvertes en leur compagnie. Je ne vous cacherai pas que j’admire cet homme pour avoir eu le courage d’avoir vécu deux ans avec des loups!

Compliqué peut-t-il nous paraître de s’adapter à un tel mode de vie si différent à celui d’un humain. Vous imaginez? Manger de la nourriture crue, se tenir à son rang dans la hiérarchie pour éviter de se faire réprimander, dormir sur le sol dur, rester habillé avec les même vêtements pour conserver son odeur pour se faire reconnaître au sein du clan et encore bien d’autres choses que je pourrais nommer…

Shaun mange avec les loups

Pour Shaun, deux ans n’étaient qu’un début avec les loups. Son rêve ultime était de vivre avec eux. Un peu plus tard, il vola au secours d’une portée de louveteaux abandonnés par leur mère et il dû les élever comme ses propres petits. J’imagine qu’enfin, il comprit ce qu’était réellement d’être une louve. Il devait les protéger, les nourrir et les éduquer non pas comme un chiot dont on s’occupe tout simplement, mais comme une vraie louve qui doit les soumettre à son autorité et qui doit leur apprendre à se défendre dans la nature. Une fois à l’âge où ils furent assez autonome pour vivre seuls, il les confia à une réserve faunique.

Posted in Nouvelles du jour | Leave a comment

L’apparition et l’évolution du loup

Il y a environ 55 millions d’années est apparu un mammifère avec des dents en partie conçues pour découper la viande, les carnassières. Au cours des 10 millions d’années qui suivirent, ces créatures se sont développées en grand nombre et sous des formes différentes. Une de ces espèces s’appelle le Miacis. Elle fait partie de la famille Miacidae, de laquelle sont issues toutes les familles actuelles de carnivores : les chiens, les chats, les ours, les belettes, les ratons laveurs, civettes et hyènes.

civette

Civette

Cryptoprocta_Ferox

Miacis

Trente à quarante millions d’années plus tard, l’espèce Miacis donna naissance à deux types de mammifères que l’on peut rattacher, grâce à deux séries de fossiles, au chien et à l’ours. L’ancêtre du chien, le Cynodictis,

cynodictis

Cynodictis

avait le même nombre de dents que le loup. Il était plus petit que ce dernier, mais son corps était long et flexible comme celui d’une belette ; ses pattes étaient d’une taille moyenne. Les 15 millions d’années qui suivirent virent le développement de la famille des ratons laveurs qui se démarqua pour continuer son évolution séparément. Par la suite, il y a entre 15 et 30 millions d’années, la tendance s’accentua pour donner les caractéristiques du loup contemporain, du Cynodictis en passant par le Cynodesmus et le Tomarctus.

Hesperocyon

Cynodesmus

tomarctus

Tomarctus

Toutes ses proportions commencèrent à se rapprocher de celles des loups et des renards. Le loup et le renard sont tous deux issus du Tomarctus et commencèrent à se développer séparément, il y a environ 15 millions d’années. Bien que la taille du renard n’ait pas beaucoup évoluée, le loup quant à lui, continua de grandir. Une autre espèce apparentée, le loup “noir” (Canis dirus) se démarqua également. Certains d’entre eux étaient bien plus grands que les loups d’aujourd’hui, mais malheureusement, il ne sont plus de ce monde. Depuis environ un ou deux millions d’années, le loup est pratiquement resté le même.

Posted in Historique des loups | Leave a comment

Pourquoi le loup hurle-t-il ?

a) Parce qu’il veut parler à la lune.

b) C’est un moyen de communiquer.

c) Ces deux réponses.

Moi, j’irais avec la réponse b). La réponse a) est une rumeur que l’on a longtemps entendue, seulement à cause du fait que le loup hurle de temps à autres pendant la nuit. Le loup hurle simplement pour communiquer, mais ne s’adresse sûrement pas à la lune…! b), c’est la réponse juste à la question. Le loup hurle, grogne et aboie de même que les chiens. Le hurlement n’est qu’une façon d’avertir les autres ou les appeler.

howling wolf

Posted in Quiz sur les loups | Leave a comment

Le langage du loup

Il y a certains comportements que l’on remarque chez les loups. Comme le battement de la queue, le mouvement des oreilles ou encore la façon de regarder un autre individu… Nous cherchons bien souvent ce que tout cela peu bien vouloir dire dans leur langage. Alors, pour mieux comprendre leurs  façons d’agir, voici le grand dictionnaire du loup.

LES MIMIQUES FACIALES DU LOUP

loup attentif   menace du loup loup attaque

Sur la première image, le loup replie ses oreilles vers l’avant pour être attentif aux bruits. Sur la deuxième, il présente ses crocs à l’approche d’une menace ou d’un inconnu pour l’avertir de s’éloigner loin de lui. Sur la troisième, il grogne et lance l’attaque, prêt à se battre.

bonne attitude incertitude

Sur cette première image, le loup a une bonne attitude, c’est-à-dire qu’il est à son tempérament normal et qu’il est calme. Sur la deuxième, il replie ses oreilles vers l’arrière parce qu’il ressens de l’inquiétude, il est un peu incertain.

LES DIFFÉRENTES ATTITUDES ET COMPORTEMENTS

1.peur2.joueur loup

3. soumission4.Domination2

 

Sur la photo #1, le loup replie les oreilles vers l’arrière et ramène la queue le long du corps lorsqu’il a peur. Sur la photo #2, on pourrait dire qu’il est “joueur” en ce sens qu’il a une bonne attitude et un amusement avec un autre loup. Sur la #3, il courbe l’échine et roule la queue entre ses jambes en signe de soumission*. Sur la #4, le loup du centre relève la queue et hérisse son poil en présentant ses crocs pour adresser ce message aux autres : «C’est moi le plus fort, je suis le chef.»

POSITION DE LA QUEUE

Queues

(Pour mieux voir l’image, cliquez dessus.)

*Pour mieux comprendre ce qu’est la soumission et la domination, allez dans “La hiérarchie entre les loups“.

Posted in La vie des loups | Leave a comment

Le petit chaperon rouge

Dans ce conte, nous apercevons le loup dans son rôle hypocrite, un futé qui profite de la naïveté de cette petite fille pour la piéger.

Pourquoi voyons-nous le loup aussi cruel et effrayant envers un humain alors qu’en réalité il n’oserait presque pas s’approcher de l’homme? La moral de l’histoire du petit chaperon rouge est qu’il ne faut pas faire confiance à ceux qu’on ne connait pas. En fait, tout ça ne veut pas dire que le loup est un prédateur qui nous surveille et qui attend de nous manger. À mon avis, cette histoire imagée met le loup dans ce contexte à cause de ses caractéristiques sournoises. Exemple, lorsqu’il chasse un lièvre, il reste camouflé, il rôde autour de sa proie. On l’emmène dans ce conte pour cette petite hypocrisie, ce petit air rôdeur et imprévisible.

Posted in Historique des loups | Leave a comment

Pourquoi tous les loups dans une meute ne sont pas tous égaux?

a) Parce qu’ils n’ont pas tous la même force.

b) Parce qu’ils n’ont pas la même couleur.

c) Parce qu’ils n’ont pas tous le même niveau d’intelligence.

Je répondrais avec la réponse a). Parce qu’avec la c), on ne détermine pas le chef de meute par sa logique car ça ne lui serait pas de la plus grande utilité dans le monde sauvage. La b), la couleur ne sera pas le genre de chose qui déterminera le meilleur de tous, déjà qu’en plus les loups ne voit pas très bien les couleurs. Puis, je reviens à a), car la force démontre bien qu’il sera en mesure de diriger les autres et qu’il se fera respecter plus qu’un autre individu moins fort.  

En tant qu’humain, on pourrait juger ce fait que les loups ne soit pas tous égaux comme de l’injustice. C’est vrai, les omega sont bousculés par les autres et passent les derniers, tandis que l’alpha, lui, dirige tout le monde sans merci. Pourtant, ils survivent dans cette hiérarchie toute leur vie. Qu’en est-il réellement? Sont-ils si malheureux de vivre ainsi? La réponse est non. Cette loi animale est tout à fait normale. Les loups n’ont pas autant de pensées, de réflexions ni autant d’émotions que nous nous avons. Ils ne se sentiront jamais dans la misère même étant un souffre douleur, non, au contraire, ils auront simplement à suivre leur rang, mais seront tout de même capable de se nourrir et de posséder tout les besoins essentiels à leur survie. Mettons tout ça à l’évidence, si les loups étaient tous égaux, personne ne dirigerait rien, personne ne déciderait rien, voyez comme le droit de reproduction accordé seulement à l’alpha, alors puisqu’il n’y aurait plus d’alpha, tout le monde aurait des petits et la surpopulation viendrait ensuite. Rien n’aurait plus tout son sens. À partir de maintenant, vous comprendrez bien qu’il ne s’agit pas d’injustice, mais un mode de vie adéquat qui leur permettra d’éviter des conséquences problématiques dans leur fonctionnement.

Posted in Quiz sur les loups | Leave a comment

Les petites habitudes de vie

La principale activité chez les loups est la chasse. Bien que ce soit un besoin nécessaire pour se nourrir, il se trouve que c’est également un passe temps important de leur vie. Leurs activités varient, les jeunes loups resteront jouer ensemble au sein du clan alors que d’autres plus vieux irons découvrir d’autres territoires à la recherche de plus de proies ou pour simplement découvrir de nouveaux horizons où ils rencontreront peut être d’autres loups. D’autres individus seront avec la femelle alpha, l’aideront à protéger ses louveteaux et à les nourrir tout en les éduquant. Sinon, ils profitent d’un petit somme au courant de l’après midi. Ce sont quelques habitudes chez le loup qui font ses journées.

Posted in La vie des loups | Leave a comment